reduction impot : peut-on bénéficier d’abattements fiscaux en soutenant ses enfants ?

Dans certains cas, le soutien financier que vous offrez à vos enfants est déductible d'impôt, sous réserve de conditions particulières. Cette déduction fiscale est disponible que l'enfant vive ou non avec vous et indépendamment :
  • de son âge,
  • de son activité,
  • de son état matrimonial
  • ou de son lieu de résidence, y compris hors de France.
Le montant de la déduction maximale varie en fonction de la situation de votre enfant. Les chiffres sont pour 2017 le revenu, imposé en 2018.

Pour un enfant célibataire, la déduction ne peut dépasser 5 795 € par an et par enfant et par an.

Justifier de l’aide auprès de ses enfants vis-à-vis de l’administration fiscale

Lorsqu'ils ont un enfant et qu'ils sont célibataires, divorcés ou veufs, la déduction maximale passe à 11.590 €.

Lorsqu'ils sont mariés ou en union civile, la déduction maximale est de 11 590 €, à condition toutefois qu'ils ne soient pas pris en charge par les deux groupes de parents, apprend-on sur le site https://www.reductionimpot.xyz. Si l'enfant ne vit pas avec vous, vous devrez peut-être démontrer au bureau des impôts les paiements ou autres formes de soutien que vous lui avez fournis.

Là où ils vivent avec vous, le besoin de pièces justificatives ne s'applique que lorsque le niveau de l'aide dépasse 3 445 €, seuil supposé couvrir les frais normaux de logement et de nourriture.